Venturia inaequalis

Tavelure du pommier

Généralités

Venturia inaequalis est un champignon ascomycète qui provoque la tavelure du pommier

Cycle de développement et caractéristiques de la tavelure du pommier

Venturia inaequalis hiverne sous la forme de corps fructifères non mûrs dans les feuilles tombées infectées ou les lésions sur les brindilles. Ces corps fructifères non mûrs, ou pseudothèces, mûrissent en hiver et des ascospores se forment à l'intérieur. Ces ascospores arrivent à maturité, en fonction de la température, et sont libérées quand elles deviennent humides. Elles sont dispersées par le vent sur les arbres fruitiers et germent en cas de présence d’eau. Elles infectent la plante en pénétrant directement dans la cuticule où elles se développent entre celle-ci et l’épiderme des cellules végétales. Cela provoque des lésions sur lesquelles des conidiophores, les structures portant les conidies, se forment et s’étendent à travers la cuticule. Les conidies asexuées sont libérées et reproduisent le cycle d’infection sur de nouvelles parties de la plante et en produisant de nouvelles spores. En automne, le champignon produit de nouveaux pseudothèces dans les feuilles qui sont déjà tombées des arbres.

En réaction à l’infection, les plantes se protègent contre la progression du champignon en fabriquant un rempart liégeux. Dans les cultivars plus résistants, le mécanisme de défense est plus rapide si bien que les lésions restent petites.

Des systèmes d’aide à la décision ont été élaborés sur la base des études qui ont été menées concernant l’influence des conditions climatiques sur la libération des ascospores et le risque d'infection. Les producteurs sont ainsi informés sur les périodes favorables. Les ascospores sont libérées par temps pluvieux. Elles germent entre 6 et 26 °C. À température optimale, entre 18 et 24 °C, 9 heures d'humidité sur le feuillage suffisent ; à basses températures, il faut au moins 12 à 28 heures d’humidité de feuillage pour favoriser l’infection. Les conidies ont également besoin d’eau pour germer.

Comment prévenir la tavelure du pommier