Clavibacter michiganensis sp.

Chancre bactérien

Généralités

Clavibacter est un organisme de quarantaine en Europe, ce qui signifie que des efforts concertés sont menés pour éviter l'introduction de la bactérie. En cas d’apparition d’une infection, des mesures rigoureuses sont prises pour l’éradiquer. En tomate, les producteurs doivent soit détruire complètement la culture infectée ou s’agissant d'une culture en place, seulement les plantes situées dans la zone infectée, en laissant un espace tampon conséquent. La replantation ne peut avoir lieu qu’après avoir démontré aux autorités que l’infection a été enrayée. Les producteurs de pomme de terre perdent la totalité de la production du champ infecté et les pommes de terre poussant la même année dans les autres champs de l’exploitation sont considérées comme « suspectes ». Dans le champ infecté, aucune culture de pomme de terre ou d’autres solanacées n’est autorisée avant cinq ans. Dans les autres champs de l’exploitation, il est impossible de faire pousser des plants de pomme de terre pendant l’année suivant l’infection.

Cycle de développement et caractéristiques du chancre bactérien

Clavibacter est transmis par les semences et les tubercules, et l'infection primaire provient principalement du matériel de multiplication infecté. Elle se transmet aux autres semis par contact en cultures sous serre et par l’eau en cultures de plein champ (éclaboussures d’eau de pluie ou d’irrigation, par exemple). En cultures sous serre comme de plein champ, l’aspersion est également un facteur de propagation des bactéries. Les bactéries peuvent aussi être dispersées par les machines, cageots et outils agricoles. Les bactéries infectent les jeunes plants en pénétrant par les plaies et en se développant dans les vaisseaux de la plante. Cela entraîne un blocage du xylème, la croissance est entravée et la plante finit par flétrir. La bactérie est capable de survivre quelque temps dans les résidus de culture, tels que des tubercules spontanés et débris végétaux. Les tubercules infectés peuvent infecter des tubercules sains durant l’entreposage après récolte.

Dégâts et symptômes

Clavibacter est responsable de taches sur les tiges, les feuilles et les fruits. Les feuilles et les pousses flétrissent. Des lésions blanches semblables à des cloques apparaissent sur les feuilles inférieures, puis deviennent brunes et fusionnent parfois en s’élargissant. Les feuilles flétrissent et se courbent vers le haut, en commençant souvent par un côté de la plante. Elles brunissent mais ne tombent pas. Sur les tiges et les pousses on observe l’apparition de stries claires qui se déchirent et sur lesquelles se forment des chancres. Des lésions en général blanches imbibées d’eau, brunes au centre, apparaissent sur les feuilles de tomate.

En pomme de terre, la maladie se manifeste généralement à la mi-saison. Les premiers symptômes sont le flétrissement des feuilles inférieures, qui s’étend ensuite à celles du haut. La tige infectée coupée au pied révèle un exsudat blanchâtre, de nature bactérienne dans le cas d'une infection de Clavibacter. Mais outre ce signe révélateur, il est difficile de faire la distinction entre cette maladie et le flétrissement causé par d’autres agents pathogènes.

Sur les tubercules de pomme de terre, on observe d’abord une décoloration du tissu vasculaire, en particulier en coupant les tubercules. Cette décoloration est de forme arrondie, d’où le nom de pourriture annulaire.

Comment prévenir le chancre bactérien

  • Utiliser un matériel de multiplication propre
    • Utiliser uniquement des plants testés et désinfectés
    • Utiliser uniquement des plants de pomme de terre testés et certifiés
  • Appliquer des mesures d'hygiène rigoureuses en cultures sous serre : enlever les plants infectés dans des sacs en plastique fermés, détruire les résidus de culture, utiliser des vêtements et gants de protection, désinfecter les outils et les éléments de structure de la serre
  • Procéder à une rotation des cultures sur au moins deux ans et alterner avec une culture non hôte
  • Préparer le sol par un labour profond pour stimuler la décomposition des résidus de culture

Prévenir les maladies foliaires en optimisant le potentiel des plantes et la résistance des cultures.

Entrer en contact avec un expert

Koppert Biological Systems

Thanks for your request!

Something went wrong, please try again

Vous désirez en apprendre davantage à propos de notre entreprise et nos produits ? Entrez en contact avec un expert.
Nos produits et solutions sont destinés aux professionnels de l’agriculture, de l’horticulture et des Espaces Verts..

Abonnez-vous à notre Biojournal

Les dernières nouvelles et informations sur vos cultures vous parviendront directement dans votre messagerie électronique

Défilement vers le haut