Clavibacter michiganensis sp.

Chancre bactérien

Généralités

Clavibacter est un organisme de quarantaine en Europe, ce qui signifie que des efforts concertés sont menés pour éviter l'introduction de la bactérie. En cas d’apparition d’une infection, des mesures rigoureuses sont prises pour l’éradiquer. En tomate, les producteurs doivent soit détruire complètement la culture infectée ou s’agissant d'une culture en place, seulement les plantes situées dans la zone infectée, en laissant un espace tampon conséquent. La replantation ne peut avoir lieu qu’après avoir démontré aux autorités que l’infection a été enrayée. Les producteurs de pomme de terre perdent la totalité de la production du champ infecté et les pommes de terre poussant la même année dans les autres champs de l’exploitation sont considérées comme « suspectes ». Dans le champ infecté, aucune culture de pomme de terre ou d’autres solanacées n’est autorisée avant cinq ans. Dans les autres champs de l’exploitation, il est impossible de faire pousser des plants de pomme de terre pendant l’année suivant l’infection.

Cycle de développement et caractéristiques du chancre bactérien

Clavibacter est transmis par les semences et les tubercules, et l'infection primaire provient principalement du matériel de multiplication infecté. Elle se transmet aux autres semis par contact en cultures sous serre et par l’eau en cultures de plein champ (éclaboussures d’eau de pluie ou d’irrigation, par exemple). En cultures sous serre comme de plein champ, l’aspersion est également un facteur de propagation des bactéries. Les bactéries peuvent aussi être dispersées par les machines, cageots et outils agricoles. Les bactéries infectent les jeunes plants en pénétrant par les plaies et en se développant dans les vaisseaux de la plante. Cela entraîne un blocage du xylème, la croissance est entravée et la plante finit par flétrir. La bactérie est capable de survivre quelque temps dans les résidus de culture, tels que des tubercules spontanés et débris végétaux. Les tubercules infectés peuvent infecter des tubercules sains durant l’entreposage après récolte.

Comment prévenir le chancre bactérien