Gryllotalpa gryllotalpa

Courtilière

Généralités

La courtilière, Gryllotalpa gryllotalpa, est largement répandue dans les régions plus chaudes d’Europe et a été introduite aux États-Unis. Elle vit principalement dans le sol où elle se nourrit des invertébrés dans le sol (par ex. vers de terre et larves d'insecte) et sur les racines des plantes. Elle ne représente généralement pas ou peu de nuisance, et pose seulement un problème quand elle apparaît en grand nombre. La Gryllotalpa gryllotalpa est classifiée comme espèce en danger ou menacée dans plusieurs pays européens où elle est à présent protégée par la loi.

Cycle de développement et caractères morphologiques de la courtilière

La courtilière a des pattes avant très élargies avec des projections semblables à des doigts, une adaptation nécessaire pour creuser dans le sol. Les adultes mesurent 35 à 50 mm de long, leur corps robuste est marron grisâtre à marron jaunâtre, recouvert de fins poils ressemblant à du velours. La courtilière a des ailes antérieures courtes et de larges ailes postérieures effilées, qui s’enroulent longitudinalement et relativement discrètement lorsque l’insecte est au repos.

La courtilière creuse dans le sol en formant des galeries de quelques centimètres sous la surface. La nuit, particulièrement lors des chaudes soirées d’été, les adultes peuvent remonter à la surface et voler en nuées. Les mâles adultes sont capables de stridulation pour attirer les femelles.

Après l’accouplement, les femelles forment une large cavité souterraine dans laquelle elles pondent 100 à 300 œufs. Les œufs éclosent sous 2 à 3 semaines, mais les femelles continuent de s’occuper de leur progéniture jusqu'à ce que les nymphes atteignent le deuxième stade larvaire. Ensuite, les nymphes quittent la cavité pour se nourrir et se développer de façon indépendante. Le développement de l’œuf à l’adulte prend environ un an en Europe du sud et jusqu'à 18 mois dans les régions plus froides.