Catégorie: Actualité
Date de publication : août 04, 2023

Alternative aux produits chimiques : les auxiliaires Koppert contrôlent efficacement les ravageurs dans les cultures de plein champ

153004137

Une alternative aux produits chimiques : les auxiliaires Koppert contrôlent efficacement les ravageurs dans les cultures de plein champ

Depuis plus de 50 ans, les producteurs du monde entier appliquent nos insectes et acariens auxiliaires pour protéger leurs cultures contre les ravageurs. D’abord dans les serres et maintenant dans les cultures de plein champ (maraichage, arboriculture, vigne, grandes cultures...). L’utilisation d’ennemis naturels dans l’agriculture gagne du terrain. L’amélioration de l’emballage et les nouvelles méthodes d’applications simplifient l’utilisation de nos solutions biologiques sur le terrain. En travaillant en étroite collaboration avec les producteurs pour optimiser les solutions existantes et développer de nouvelles solutions, nous élargissons notre portefeuille d’alternatives naturelles et durables aux produits chimiques dans les cultures de plein champ.

Sur le terrain

Les solutions biologiques Koppert aident à améliorer la santé et la résilience des cultures et à protéger les cultures des maladies et des ravageurs. L’utilisation d’ennemis naturels, tels que les guêpes parasites, diffère de l’utilisation de produits phytosanitaires conventionnels. Dans les serres, l’utilisation de nos insectes auxiliaires remonte à de nombreuses années. Les serres offrent un environnement sûr et contrôlé où les insectes et les acariens peuvent chasser leurs proies. Mais les ennemis naturels sont également très efficaces dans la lutte contre les ravageurs dans les cultures de plein champ, offrant une alternative viable et sûre aux solutions chimiques. Depuis quelques années, de plus en plus de producteurs franchissent le pas.

Des résultats solides

« Bien que l’horticulture et l’agriculture soient très différentes, notre approche reste la même : nous travaillons pour comprendre les défis des producteurs afin de leur apporter des solutions », explique Jenette Douma, chef de produit chez Koppert. Les tests jouent un rôle important dans notre approche. Nous testons d’abord nos solutions dans des champs de démonstration, puis nous nous associons à des producteurs pour appliquer nos produits dans leurs champs. Les résultats sont probants.Par conséquent, nous continuons d’élargir notre portefeuille d’auxiliaires dans l’agriculture. »

En Espagne et aux Pays-Bas, les producteurs utilisent des insectes prédateurs pour lutter contre les thrips en maraichage. « Leur expérience a été très positive », dit Jenette. « Par conséquent, nous avons étendu nos essais à l’Allemagne. En Espagne, en France et en Italie, les producteurs ont utilisé avec succès la coccinelle prédatrice Cryptobug et la guêpe prédatrice Citripar pour lutter contre les cochenilles dans les vignobles et les cultures d’agrumes. Mais aussi l’acarien prédateur Spical Ulti-Mite pour lutter contre les tétranyques dans les tomates d’industries. Pour simplifier l’application des acariens prédateurs dans les champs de tomates, nous avons mis à jour nos emballages. Les nouveaux packagings sont plus grands et compatibles avec les drones. »

Recherche et développement

Les essais et le développement de plusieurs autres solutions sont toujours en cours. « Nous avons mis au point une nouvelle façon plus rentable de produire et d’emballer un type de coccinelle, un ennemi naturel des cochenilles à bouclier dans les agrumes. Le résultat est un produit à la fois abordable et facile à utiliser », explique Jenette. « Notre prochaine étape consiste à mener des essais sur d’autres cultures, telles que les vignes en Italie, en France et en Espagne. Nous explorons également de nouvelles méthodes d’application pour les acariens prédateurs contre les tétranyques dans les pommes de terre, et nous travaillons sur des solutions contre les pucerons, par exemple dans les pommiers. »

En partenariat

Koppert offre des conseils personnalisés aux producteurs désirant passés à la protection biologique et un accompagnement de la réception du produit à son application. En s’engageant avec les producteurs, Koppert vise à offrir des alternatives encore plus naturelles à l’avenir. Jenette : « Nous le faisons en partenariat avec nos filiales, qui entretiennent des relations étroites avec les producteurs. Les autorités interdisent de plus en plus l’utilisation de produits chimiques dans l’agriculture, ce qui présente de nombreux défis pour les producteurs et nous voulons faire partie de la solution ».