Papillon du palmier : début des traitements nématodes PALMANEM

Actualité 22 avril 2020

 

Le papillon palmivore, Paysandisia archon, envahit peu à peu la façade atlantique, après avoir causé d'importants dégâts sur les palmiers méditerrannéens depuis son arrivée en France, en 2001. 
Alors que les premiers vols d'adultes ont été observés au mois d'avril, il est nécessaire de prévoir dès à présent les traitements à base des nématodes auxiliaires PALMANEM, qui permettront de cibler les larves avant qu'elles ne causent des dégâts. PALMANEM présente l'avantage de cibler également l'autre ravageur majeur des palmiers : le charançon rouge Rhynchophorus ferrugineus

Repères sur le papillon palmivore :

Originaire d'Amérique du Sud, Paysandisia archon a été introduit par erreur en France en 2001. Il peut causer des dégâts sur une 20aine d'espèces de palmiers. 
Le papillon adulte (photo ci-dessus) peut mesurer jusqu'à 11 cm d'envergure. Diurne, on observe son vol d'avril à octobre, aux heures les plus chaudes de la journée. La femelle dépose jusqu'à 140 oeufs sur les alentours des stipes des palmiers. Les larves (photo ci-contre), mesurant jusqu'à 8 cm, creusent des galeries dans les stipes qui peuvent conduirent à la mort de l'arbre.

 

Consultez notre ouvrage Connaître et Reconnaître pour étudier en détail le papillon palmivore

PALMANEM : traitement curatif naturel efficace contre les larves

PALMANEM est composé de nématodes auxiliaires Steinernema carpocapsae. Ces micro-vers mobiles pénètrent la larve du ravageur par ses voies naturelles, entrainant sa mort. 

Application : PALMANEM est à diluer dans de l'eau et à pulvériser sur les couronnes et le 1ers mètres des stipes. 

Quand : au moins 4 traitements répartis sur mai/juin, puis septembre/octobre. 

Appliquer PALMANEM ne nécessite pas d'être titulaire du CERTIPHYTO

Une stratégie de lutte globale contre les deux ravageurs du palmier : charançon rouge et papillon palmivore

Le charançon rouge du palmier, Rhynchophorus ferrugineus, cause des dégâts majeurs sur les palmiers européens depuis les années 80. La lutte contre le charançon rouge est obligatoire sur le territoire français depuis 2010.
Le papillon palmivore étant considéré comme un "danger sanitaire de 2e catégorie", la lutte est obligatoire pour les professionnels uniquement (producteurs et revendeurs de palmiers). 

Koppert propose depuis plusieurs années une stratégie de lutte testée et approuvée contre ces ravageurs : 

  • PALMANEM contre les larves des deux ravageurs ;
  • PALMATRAP, piège associé à un attractif pour cibler les adultes du charançon rouge du palmier.
Découvrez l'ensemble des biosolutions Koppert contre les ravageurs du palmier

Abonnez-vous à notre newsletter

Les dernières nouvelles et informations sur vos cultures vous parviendront directement dans votre messagerie électronique

Ce site est protégé par reCAPTCHA et applique la Politique de confidentialité et les Conditions d’utilisation de Google.
Défilement vers le haut