Commune de Venray : contrôle biologique des chenilles processionnaires du chêne

Commune de Venray : contrôle biologique des chenilles processionnaires du chêne

Dans la commune de Venray, un tiers des arbres de la région, soit 11.000 arbres, sont des chênes. À Pour, Joep van Bergeijk, coordinateur de la gestion de la chenille processionnaire du chêne pour la commune de Venray, explique : "Depuis plusieurs années, nous utilisons Entonem, un produit à base de nématodes de Koppert, comme mesure curative contre la chenille processionnaire du chêne. À Pour, nous utilisons des nématodes dans les zones périphériques où il peut y avoir des espèces protégées de papillons et de papillons nocturnes. Le principal avantage d'Entonem est que les nématodes tuent moins d'autres chenilles, ce qui signifie qu'ils sont moins nocifs pour la biodiversité. Il s'agit d'une question qui figure en bonne place dans l'agenda politique et qui constitue également un enjeu social important".

L'Entonem fait une grande différence

Selon M. Bergeijk, les résultats ont été généralement positifs. Les arbres que nous avons traités ont été débarrassés à 90 %. Ce qui est intéressant, c'est que les avenues qui vont d'est en ouest sont généralement exemptes de chenille processionnaire du chêne, alors que celles qui vont du nord au sud ont encore quelques nids. Il est possible qu'il y ait eu plus de dérive lors de la pulvérisation à ces endroits, ce qui signifie que les nématodes sont plus facilement emportés par le vent. Dans certains cas, nous devons prendre des mesures curatives et extraire les nids. Mais, dans l'ensemble, Entonem fait une grande différence pour nous dans la lutte contre la chenille processionnaire du chêne".