Autographa gamma

Noctuelle gamma

Généralités

La noctuelle gamma (Autographa gamma) est une espèce migratrice qui apparaît dans le nord de l’Europe jusqu’au mois de novembre, après quoi elle retourne dans le sud de l’Europe pour y passer l’hiver. Elle peut parcourir entre 2 000 et 2 500 km. En climat tempéré, cette espèce développe une à deux générations qui se chevauchent. C’est la seconde génération, qui, à partir du mois d’août, provoque d’importants dégâts aux cultures légumières, en particulier aux choux. La noctuelle gamma (Autographa gamma) se nourrit des plantes de 14 familles. On la rencontre parfois aussi en cultures sous serre (poivrons, tomates, laitues, haricots, chrysanthèmes) et sur bien d’autres plantes ornementales, auxquelles elle peut causer des dommages considérables.

Cycle de développement et caractères morphologiques de la noctuelle gamma

Les ailes antérieures de la noctuelle gamma (Autographa gamma) présentent de nombreux dessins, de différentes teintes de brun ou de gris, mais elles se distinguent surtout par leur marque blanche irrégulière. Les ailes postérieures sont marron avec une large bande foncée le long de la nervure principale. Le corps, velu, est marron clair, les antennes sont longues et fines. Les noctuelles volent de jour comme de nuit, souvent en grands groupes. Elles vont rapidement de fleur en fleur, se reposant souvent avec les ailes repliées comme un toit sur le corps.

Les femelles pondent jusqu’à 2 000 œufs à la face inférieure des feuilles de leurs plantes hôtes. Ils sont, en général, pondus séparément, mais parfois aussi en petits groupes. Ces œufs sont blanc grisâtre, pigmentés de bleu-gris en leur centre, et présentent une surface irrégulièrement plissée. Les chenilles possèdent une petite tête gris-vert à vert brunâtre, présentant une ligne latérale noire. Le corps a des poils rigides et est habituellement verdâtre avec une ligne latérale claire, sous laquelle on retrouve un point foncé sur chaque segment. En face dorsale, on trouve alternativement des lignes claires et foncées. Le mouvement oscillatoire de la partie antérieure est un critère caractéristique de cette espèce, qui est active la nuit. À la fin de son développement, la chenille se nymphose en une chrysalide verdâtre à noire, soit sur des feuilles collées les unes aux autres grâce aux filaments soyeux qu’elle produit, soit dans des endroits abrités dans les structures de la serre.

Dégâts et symptômes

Les larves se nourrissent des feuilles, causant les dégâts si typiques aux chenilles. Ces dégâts se concentrent sur l’épiderme des feuilles, ainsi que sur les pétioles et se caractérisent par une défoliation complète, une accumulation d’excréments et la destruction des zones de croissance.

Entrer en contact avec un expert

Koppert Biological Systems

Thanks for your request!

Something went wrong, please try again

Vous désirez en apprendre davantage à propos de notre entreprise et nos produits ? Entrez en contact avec un expert.
Nos produits et solutions sont destinés aux professionnels de l’agriculture, de l’horticulture et des Espaces Verts..

Abonnez-vous à notre Biojournal

Les dernières nouvelles et informations sur vos cultures vous parviendront directement dans votre messagerie électronique

Défilement vers le haut