La qualité : un sujet clé pour la réussite des biosolutions Koppert

Témoignage 28 février 2020

Solène Bailly est responsable de la qualité et des affaires règlementaires pour Koppert France. Ses missions sont transversales, touchant à la fois au fonctionnement interne de l’entreprise, aux produits et aux services proposés à nos partenaires et clients. En lien avec la maison mère Koppert basée en Hollande, le Ministère de l’agriculture ou encore l’ANSES, de nombreux sujets d’importance majeure passent sous le prisme de la qualité et de la règlementation : process qualité, chartes environnementales, homologations, certifications AB, CEPP… Aujourd’hui, nous vous proposons de nous intéresser à ses missions et à la vision de la qualité selon Koppert.

K : Quelle est votre définition de la qualité pour un produit Koppert ?

Solène Bailly : Chez Koppert, nous sommes depuis toujours tournés vers le concret, le terrain. Notre objectif est de proposer aux producteurs et aux gestionnaires d’espaces verts des biosolutions dans lesquelles ils ont confiance. Le produit sera considéré comme qualitatif s’il est efficace au champ. Or la qualité peut potentiellement être impactée par une multitude de facteurs et d’intervenants, avec une spécificité majeure pour nos produits : il s’agit majoritairement de vivant ! Nos produits sont donc caractérisés par leurs cycles de vie, leur évolution permanente. À nous de les connaitre sur le bout des doigts, d’intégrer et d’anticiper tous les facteurs ayant un potentiel impact qualitatif, et d’y sensibiliser nos clients pour que la chaîne qualitative soit assurée jusqu’au bout.

K : Quels sont les points clés sur lesquels vous travaillez ?

Solène Bailly : La qualité est résolument l’affaire de tous les intervenants de la chaîne, de l’élevage jusqu’à l’utilisateur final. Il nous importe donc d’avoir une très bonne communication avec nos clients et notre réseau de distribution. Tout retour d’information est utile. Un retard de livraison, une observation particulière sur les produits, sur le colisage sont des retours d’information essentiels pour notre service, de façon à nous améliorer de manière continue.

Les équipes logistiques Koppert sont également sensibilisées aux enjeux et à l’importance du respect des conditions de stockage et de transport sur la qualité des produits.

Par ailleurs, l’une des caractéristique première du biocontrôle est la notion d’évolution permanente : nouveaux bioagresseurs riment avec nouvelles solutions. De ce fait, nos process logistiques ou de stockage sont constamment en cours d’étude et de réévaluation.

K : Concrètement, comment Koppert réalise le suivi qualité de ses produits ?

Solène Bailly : Des tests qualité sont réalisés dès l’étape production / élevage : des tests d’éclosion pour les produits concernés, des tests d’infectiosité pour les nématodes, des tests de diffusion pour nos produits conditionnés en sachets d’élevage. Pour les produits à base de micro-organismes, des échantillons sont conservés pour être à nouveau testés dans la durée.

Concernant la quantité d’individus par produit (lorsqu’il s’agit de macro-organismes), une équipe entière de notre maison mère en Hollande est dédiée au comptage des lots. Plus de 300 échantillons sont comptés chaque jour par nos collaborateurs. Ces comptages soigneux sont réalisés en laboratoire, avec des méthodes spécifiques assistées par des ordinateurs, microscopes ou loupes binoculaires. Il y a un processus technique de laboratoire pour préparer l’échantillon qui va être étudié. Une assistance par algorithme complète ce suivi. La rigueur et la précision sont les maitres-mots de cette étape clé.

Lorsque le produit arrive dans les locaux de la filiale Koppert France, nos équipes logistique et qualité effectuent dès la réception un nouveau contrôle, visuel cette fois, de la qualité du contenu et de son conditionnement.

Enfin, tous nos produits sont tracés grâce à des numéros de lot qui permettent, le cas échéant, de retracer toute la chaîne logistique jusqu’à la production.

Les contrôles sont donc nombreux, nous permettant de suivre notre qualité produit de façon très pointue et dans la durée.  

Ci-dessous, une vidéo permet de visualiser le process qualité mis en place par le groupe Koppert.

 

Play video

K : Et la qualité chez le producteur, c’est quoi ?

Solène Bailly : C’est la conclusion de notre travail, serais-je tentée de dire ! Elle est, comme tous les points précédents, essentielle à la réussite. Mais comme nous ne sommes plus là pour surveiller nos produits, nous sensibilisons et conseillons le producteur au mieux, afin qu’il prenne le relai.  

À la réception du produit, un contrôle est nécessaire. Le destinataire vérifie les quantités de produits commandés, l’aspect du colis ou de la palette. Il convient de signaler au transporteur toute anomalie dès la réception. Nous conseillons également de vérifier l’état des pains de glace, qui déterminent la température globale du colis. La condensation dans les conditionnements est aussi un point à observer, mais il est très important de souligner qu’une légère humidité n’est absolument pas préjudiciable au produit, elle est même normale et souhaitable. Il est enfin recommandé de contrôler la mortalité des macro-organismes, qui est un phénomène naturel. Pour chaque lot, Koppert assure une marge de sécurité numéraire pour compenser les pertes inhérentes au cours de la chaine logistique. Dans le cas d’un taux de mortalité anormal, les observations effectuées sont à corréler avec le lot en question.

Ce contrôle qualité doit être effectué à chaque réception dans les entreprises et si possible par les mêmes personnes, de manière à ce qu’elles développent une compétence de suivi des produits. Il est important de bien former le nouveau personnel sur la qualité, avec l’aide du conseiller Koppert référent.

La qualité c’est aussi la rapidité d’action ! Les services logistiques de la filiale Koppert France assurent un délai réduit de livraison : les produits sont réexpédiés au client le jour même où nous les recevons des sites de production. Selon les distances entre le point d’expédition et de livraison, le client final recevra son colis dans les 24 à 48h. Ensuite, il est primordial que les produits Koppert soient installés dans la culture dès réception. C’est cette réactivité qui déterminera en grande partie les résultats de la protection biologique dans la culture (vitalité, mobilité, fécondité des auxiliaires).

K : Comment juger de la vitalité des produits Koppert ?

Solène Bailly : Il est important de préciser que si à réception, au sortir de la glacière, les organismes ne semblent pas très actifs, c’est normal et souhaité. Durant le transport, on vise un état de latence, de ralentissement de l’activité que l’on obtient par le froid. Donc pas d’inquiétude sur cet aspect à réception. Un contrôle de cet aspect lors de la mise en place, à température du site, est plus indiqué.

K : Avez-vous des conseils spécifiques concernant les ruches de bourdons ?

Solène Bailly : La différence majeure avec les autres auxiliaires est que l’on peut stocker, sur un temps limité cependant, les ruches de bourdons. C’est un point intéressant pour les producteurs qui peuvent parfois avoir des difficultés à planifier le moment idéal d’installation de la ruche en culture, par exemple en début de floraison. Il est donc possible de commander des ruches pour la fin de semaine en prévision d’une mise en place en début de semaine suivante. Néanmoins, il convient alors de les stocker à une température d’environ 18°C et d’assurer une bonne ventilation autour de la ruche, sur les 4 cotés. Pour un stockage supérieur à deux jours, nous recommandons de nourrir les ruches avec du pollen adapté. Cela permet de maintenir des couvains de qualité.

En conclusion…

Solène Bailly : La qualité est l’affaire de tous. Tous les partenaires de la chaine ont une responsabilité et un impact fort sur cette dernière. Nous travaillons dans cet esprit chez Koppert et répondons à toutes les demandes qui nous sont adressées sur ce sujet central.

 

Les outils de communication ont aussi leur rôle à jouer dans l'approche qualité.

Pour suivre au mieux la qualité d’un produit vivant à base de macro ou de micro-organismes, il est essentiel que toutes les personnes en contact avec le produit aient des informations à jour sur : la composante du produit, son cycle de développement, son conditionnement, sa durée de vie en culture…  Koppert s’efforce de fournir à ses interlocuteurs différents outils de communication qui vont dans ce sens :

  • notre livre « Connaitre et Reconnaitre », bible de la Protection Biologique Intégrée présentant en détail chaque auxiliaire, ravageur, micro-organisme utile développé par Koppert.
  • notre site internet www.koppert.fr présentant chaque produit et chaque auxiliaire
  • notre chaine Youtube Koppert France qui propose des vidéos présentant les auxiliaires, les ravageurs, mais aussi des tutoriels d’application des produits Koppert
  • nos Fiches mode d’emploi accessibles via votre conseiller Koppert, qui donnent des conseils sur la gestion du produit à réception et son application.

Sans oublier les étiquettes produit qui rassemblent l’essentiel des informations liées à la conservation des produits.

Abonnez-vous à notre newsletter

Les dernières nouvelles et informations sur vos cultures vous parviendront directement dans votre messagerie électronique

Ce site est protégé par reCAPTCHA et applique la Politique de confidentialité et les Conditions d’utilisation de Google.
Défilement vers le haut