Erwinia carotovora subsp. carotovora (syn. Pectobacterium carovora)

Pourriture molle bactérienne, pourriture bactérienne des tiges

Généralités

Erwinia carotovora subsp. carotovora a récemment été rebaptisée Pectobacterium carotovora. C’est l’une des bactéries pectolytiques causant une pourriture bactérienne de grande ampleur (pourriture molle bactérienne, pourriture bactérienne des tiges).

Cycle de développement et caractéristiques de la pourriture molle bactérienne, pourriture bactérienne des tiges

Erwinia carotovora subsp. carotovora ou Pectobacterium carovora est une bactérie très courante, mais qui atteint rarement des proportions épidémiques. Elle peut survivre à l’état de bactéries épiphytiques sur diverses plantes ou en faibles densités dans le sol. On la trouve également dans l’intestin d’insectes nichant dans des végétaux en décomposition et elles peuvent se répandre de cette façon dans les cultures. Erwinia carotovora subsp. carotovora ou Pectobacterium carovora infecte les plantes en pénétrant par les plaies ouvertes (plaies de taille, etc.). Elle ne peut pas infecter de jeunes feuilles saines, mais peut se développer sur des feuilles plus âgées et, de là, atteindre la tige principale en passant par le pétiole et les vaisseaux conducteurs constituant le xylème. Pour se développer, la maladie a besoin d'une humidité élevée. On trouve également Erwinia carotovora subsp. carotovora ou Pectobacterium carovora sous la forme d’agent pathogène secondaire dans les plantes ayant été infectées par d’autres agents pathogènes. La bactérie responsable de la jambe noire de la pomme de terre est une sous-espèce différente.

Dégâts et symptômes

En tomate, Erwinia carotovora subsp. carotovora ou Pectobacterium carovora provoque une pourriture molle et bactérienne des tiges. La pourriture des tiges se remarque d’abord, quand les plantes flétrissent au moment de la première récolte ou plus tard. La moelle se désintègre et la tige devient creuse. La tige semble humide et visqueuse à cause de la croissance bactérienne dans la moelle. Le tissu vasculaire conserve sa couleur normale au-dessus et sous la tige creuse.

Sur les fruits, au départ les lésions sont petites et concaves, imbibées d’eau et d’un brun clair à foncé. Elles sont proches des plaies et des ouvertures naturelles à l’extrémité de la tige. Ensuite le fruit se ramollit et le contenu des lésions devient liquide.

Comment prévenir la pourriture molle bactérienne, pourriture bactérienne des tiges

  • Éviter une humidité élevée
  • Appliquer des mesures d'hygiène pour empêcher la propagation dans la culture
  • Nettoyer les outils et l’équipement
  • Favoriser la cicatrisation rapide des plaies
  • Désinfecter le circuit de recyclage de l’eau d’irrigation

Prévenir les maladies foliaires en optimisant le potentiel des plantes et la résistance des cultures.

Entrer en contact avec un expert

Koppert Biological Systems

Thanks for your request!

Something went wrong, please try again

Vous désirez en apprendre davantage à propos de notre entreprise et nos produits ? Entrez en contact avec un expert.
Nos produits et solutions sont destinés aux professionnels de l’agriculture, de l’horticulture et des Espaces Verts..

Abonnez-vous à notre Biojournal

Les dernières nouvelles et informations sur vos cultures vous parviendront directement dans votre messagerie électronique

Défilement vers le haut