NatuGro en gazon, le parcours biocontrôle du golf de la Nivelle à Ciboure

Actualité

Le Golf de la Nivelle, situé à Ciboure (64) a été créé en 1907 et fait partie des 15 plus anciens parcours français. La Nivelle regroupe 600 adhérents. Son intendant de terrain, Christophe Luro veille à la qualité des 30 ha de gazon depuis 1985. Particulièrement sensibilisé aux problématiques environnementales, il utilise le biocontrôle depuis de nombreuses années. Déjà en 2008, il témoignait dans le Biojournal sur l’usage des nématodes entomopathogènes (Sportnem). Depuis, son intérêt pour les alternatives aux produits phytosanitaires de synthèse ne s’est pas tari et il poursuit chaque année des essais sur les solutions nouvelles disponibles en gazon. Notre bilan NatuGro gazon Sud-Ouest (lire témoignages « la parole à » de la ville d’Auch et du Golf de Chiberta) ne pouvait pas être complet sans la vision d’un de nos plus anciens golfs partenaires.
 

Quelles sont les motivations qui vous poussent vers les biosolutions ?

Christophe Luro : l’utilisation de ces nouvelles méthodes naturelles est  avant tout un sujet très intéressant qui implique une remise en question technique. Si cette évolution est rendue obligatoire  par la réglementation et la disparition progressive des produits phytosanitaires chimiques, nous avons commencé notre approche du biocontrôle il y a plus de douze ans avec une protection contre les tipules avec Sportnem, produit à base de nématodes entomopathogènes. Cette solution est toujours utilisée, et l’une de nos motivations est évidemment l’efficacité de ces techniques. Nous avons également participé aux essais nationaux de Koppert avec TRIANUM (champignon Trichoderma harzianum)  et avons pu constater les résultats sur notre site. Il est important pour nous de bâtir sur les acquis et réussites obtenues. Une dernière motivation pourrait être tout simplement la facilité de mise en œuvre. Il n’y a aucune contrainte pour ces diverses solutions biologiques, que ce soit nématodes entomopathogènes  ou champignons antagonistes : la miscibilité est excellente, l’application très facile.
 

Parlez-nous de votre expérience NatuGro?

Christophe Luro : Il y a deux aspects dans NatuGro : le biocontrôle avec Trianum pour la protection naturelle du gazon contre les champignons, mais aussi l’aspect stimulation du gazon avec Vidiparva. Ce deuxième axe, qui peut sembler peut être secondaire est important en golf. L’une des contraintes du golf est en effet le stress que nous engendrons en permanence sur le végétal avec la hauteur de coupe et le piétinement. Les jardiniers relèvent une très bonne qualité d’enracinement globale avec NatuGro. C’est un élément clef qui joue sur la qualité globale de notre green.
Le deuxième atout est le résultat sur maladies. La résistance acquise sur les terrains traités est bien visuelle.
 

Quel est l'effet fongicide du Trianum dans le cadre du programme?

Christophe Luro : dans le sud-ouest, le climat est quasi semi-tropical, avec 2000 mm de pluviométrie annuelle et des températures parfois très élevées. Ces conditions sont idéales pour toute la collection de champignons pathogènes pouvant sévir sur gazon. Nous rencontrons notamment une très forte pression de Dollar Spot mais le Pythium suit de près.
Ma vision du programme NatuGro est exclusivement préventive, je ne le conçois pas autrement. Nous travaillons sur un programme proposé en début d’année par notre technicien Koppert. Sur Pythium, nous sommes quasiment à 100% de réussite. L’année dernière nous n’avons eu aucune attaque !
Sur Dollar Spot ma stratégie NatuGro me permet d’espacer mes applications de fongicides classiques, le but étant d’abaisser au maximum les IFT. Je suis persuadé que dans d’autres régions avec une pression fongique moins soutenue, le programme NatuGro seul peut suffire et permettre une protection entièrement écologique. Ici, nous rencontrons la pression la plus forte en Dollar Spot, et nous arrivons déjà à de très beaux résultats avec des réductions du nombre de passages chaque année.
Actuellement nous réfléchissons avec Adrien Lauberton, référent national Gazon Koppert France à des solutions pour agir aussi sur les fairways qui ne sont actuellement pas du tout traités. Notre objectif serait d’agir sur l’inoculum présent sur ces espaces au bon moment. La pression peut être très forte sur ces zones en septembre notamment sur ce site. L’intérêt de NatuGro est de pouvoir évoluer dans la pratique et la protection apportée.
 

Un conseil pour les intendants pour aborder les biosolutions? une conclusion pour la suite à venir?

Christophe Luro : au départ je conseille de continuer le programme de protection classique et peu à peu d’espacer les fongicides. Le gestionnaire prendra confiance au vu des résultats. Cette façon de procéder est rassurante pour l’utilisateur. Trianum a été le premier Trichoderma  homologué en gazon et le partenariat avec Koppert a été choisi aussi pour cela. C’est important pour notre métier d’avoir cette implication des fournisseurs. Il faut pousser la profession vers ces évolutions respectueuses de l’environnement, tout le travail réalisé avec Ollivier Dours et ECOUMENE est important pour cela.

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Les dernières nouvelles et informations sur vos cultures vous parviendront directement dans votre messagerie électronique

Ce site est protégé par reCAPTCHA et applique la Politique de confidentialité et les Conditions d’utilisation de Google.
Défilement vers le haut