Explication base de données effets secondaires

Les informations de cette base de données servent de directive pour l'utilisation de produits de lutte chimique avec des moyens de protection biologique et/ou la pollinisation naturelle. En cas de doute ou d’incertitude, prenez contact avec votre conseiller.

Utilisez uniquement des produits légalement autorisés et consultez l'étiquette avant l'emploi.

Effets secondaires sur les ennemis naturels

Les pesticides peuvent avoir des effets directs, comme la mort ou la non-éclosion des œufs et des pupes, mais aussi des effets indirects, comme la réduction de l'oviposition des ennemis naturels, des problèmes de mues ou un effet de rejet. L'évaluation des effets des pesticides reprend tant les effets directs qu'indirects.

Les données sont basées sur une application unique d’un pesticide dans une dose autorisée. Des doses plus importantes et/ou des applications répétées peuvent augmenter les effets sur les ennemis naturels et les pollinisateurs. Les produits que vous avez sélectionnés peuvent avoir une autre formulation et/ou concentration de substance active que le produit testé. Par conséquent, les effets secondaires peuvent également varier.

Les effets de produits de lutte chimique sur les ennemis naturels sont classés dans quatre catégories (1 à 4) selon la mesure dans laquelle le produit affecte la capacité de lutte de l’organisme.

Symboles indiquant la mortalité, la toxicité ou encore la réduction de la capacité de lutte :

 pas à peu dangereux < réduction 25 %

 Moyennement dangereux  réduction 25 - 50 %

 Dangereux r éduction 50 - 75 %

 Très dangereux réduction > 75 %

Lorsqu'aucun symbole n'est mentionné, l'effet est inconnu.

N.B. : il s’agit ici de la sécurité des ennemis naturels et non pas de celle de l’utilisateur !

Effet des résidus (persistance) sur les ennemis naturels

Différents produits sont encore nocifs durant une certaine période après leur application. Pour les ennemis naturels, ces effets sont indiqués par le nombre de semaines pendant lesquelles le produit reste nocif pour ces organismes. Ce n'est qu'après la période indiquée qu'il est possible d'introduire (de réintroduire) le parasite ou le prédateur avec succès. La période indiquée vaut pour une application unique conformément au dosage indiqué sur l'étiquette. Dans le cas de plusieurs applications, l'effet sera de plus longue durée. Lorsqu'aucune donnée n'est mentionnée, la période de persistance est inconnue. La période de persistance indiquée correspond notamment aux conditions présentes dans les cultures en serre de l'Europe du Nord-Ouest. La durée de persistance est en général plus courte dans des conditions plus chaudes et plus lumineuses. Dans les cultures en plein air, cette période de persistance est parfois influencée par les précipitations. Avec certains produits, il s'est même avéré que des précipitations peuvent prolonger la durée de persistance.

Il est cependant parfois possible d'utiliser des produits (moyennement) dangereux ayant une faible persistance : dans le cas d'une lutte chimique à des fins de correction sur foyers, ou avant de lâcher des ennemis naturels dans une culture.

Application et interprétation des données

  • Organismes du sol : la capacité de lutte des acariens prédateurs qui vivent dans le sol et des nématodes utilisés dans le sol est surtout affectée par l'arrosage ou le bassinage de produits de lutte chimique. Si l'arrosage ou le bassinage d'un produit de lutte n'est pas spécifiquement mentionné, l'effet indiqué est celui d'une pulvérisation de la culture avec le produit en question.
  • Soufre : Dans la fumigation au soufre, l'effet dépend fortement de la densité des fumigateurs, de la durée d'utilisation et de la ventilation de la serre.
  • Poudrage : Le poudrage de produits entrave le développement de nombreux ennemis naturels et est de ce fait fortement déconseillé.

Effets secondaires sur les bourdons

Tous les résultats concernant les effets secondaires sur les bourdons ont été obtenus avec B. terrestris. Il est possible que les effets secondaires sur d’autres espèces de bourdons soient légèrement différents. Pour les bourdons, les effets sont répartis dans 4 catégories, avec indication de la méthode à suivre lors de l’utilisation des pesticides en question. Pour recouvrir ou enlever une ruche d'une serre, vous pouvez utiliser la fonction Beehome de la ruche.

Beehome

La ruche comporte deux trous d’envol. L’un d’eux est doté du dispositif Beehome : les bourdons peuvent rentrer à la ruche sans pouvoir en ressortir. L’autre trou d’envol permet des déplacements dans les deux sens. Ce système est utile pour faire rentrer rapidement les bourdons à la ruche à n'importe quel moment désiré, si cela est nécessaire pour effectuer un traitement des cultures. Fermez dans ce cas le trou d’envol pour les déplacements dans les deux sens. Tous les bourdons seront revenus à la ruche en moins de 2 heures. La ruche peut alors être complètement fermée et être, le cas échéant, placée hors de la serre. 

  • Aucun effet:
    Le produit peut être utilisé sans prendre de mesures de précaution spécifiques.
  • Recouvrir les ruches:
    Faire rentrer avec Beehome tous les bourdons dans les ruches. Recouvrir soigneusement chaque ruche et effectuer ensuite le traitement de la culture. Après le traitement, enlever le matériel qui recouvrait la ruche et ouvrir à nouveau le trou d’envol.
  • Retirer les ruches:
    Faire rentrer avec Beehome tous les bourdons dans les ruches. Retirer ensuite les ruches de la serre et effectuer le traitement de la culture. Après la période indiquée (et si la culture est sèche) remettre les colonies à leur ancienne place dans la serre. Dans l’intervalle, bien aérer la serre.
  • Incompatible ou combinaison à éviter:
    Le produit ne peut pas être utilisé avec des bourdons.
  • Lorsqu'aucun symbole n'est mentionné, l'effet est inconnu. 

Effet des résidus (persistance) sur les bourdons

La durée des effets (persistance) d’un produit sur les bourdons est indiquée par le nombre de jours, pendant lesquels les bourdons ne doivent pas être placés dans la culture. Après le nombre de jours indiqué, le résidu est suffisamment décomposé et ne forme plus un danger pour les bourdons. Lorsqu'aucune donnée n'est mentionnée, la période de persistance est inconnue.

Ne pas retirer les ruches plus de 3 jours de la culture, sinon certaines fleurs ne seront pas pollinisées. Le pollen va en outre venir à manquer et les larves de bourdons dépériront. Dans ce cas, il est nécessaire en règle générale de recommencer à zéro avec de nouvelles ruches.

La période de persistance indiquée correspond notamment aux conditions présentes dans les cultures en serre de l'Europe du Nord-Ouest. La durée de persistance est en général plus courte dans des conditions plus chaudes et plus lumineuses. Dans les cultures en plein air, cette période de persistance est parfois influencée par les précipitations. Avec certains produits, la durée de persistance était même prolongée après des précipitations. Les bourdons visitent également d'autres cultures situées dans les environs, qui ont peut-être été traitées avec des produits nocifs et peuvent donc avoir un effet négatif.

Réagir

La base de données est régulièrement actualisée. Si vous avez des questions sur des données qui font défaut ou que votre expérience diffère clairement de celle indiquée dans la base de données, vous pouvez adresser un courriel à sideeffects@spam-protectkoppert.com.

Sources d'information

Les données figurant dans cette base de données sont fondées sur différentes sources d'information :

  • résultats d'essais réalisés par Koppert B.V.
  • expériences faites sur le terrain par des collaborateurs de Koppert dans le monde entier (surtout les informations sur la persistance)
  • résultats de recherche du groupe de travail de l'IOBC « Pesticides and beneficial organisms »
  • comptes rendus d’instituts de recherche (internationaux)
  • autres sources comme les sites Internet de l'IOBC ou IPM Impact
  • fabricants de pesticides

Responsabilité et propriété

Dans cette base de données, Koppert fournit au mieux de ses connaissances des informations sur les effets des pesticides sur les ennemis naturels et les pollinisateurs. Étant donné que Koppert n’a aucune influence sur les conditions et la méthode d’application des produits en question, ladite société ne peut pas garantir l’obtention de résultats spécifiques et décline toute responsabilité quant aux dommages éventuels résultant de l'utilisation de la base de données sur les effets des pesticides. Lors de l’utilisation de produits de lutte chimique, toujours respecter les prescriptions légales.

L’application web est la propriété de Koppert. Tous les droits d’auteur et autres droits de propriété intellectuelle sur le contenu du site Internet, y compris notamment les textes, la conception graphique, les images, les logos et les sons, appartiennent à Koppert ou à ses donneurs de licence. Il est interdit, sans l’autorisation écrite et préalable de Koppert, de reproduire, modifier et/ou publier le contenu du site Internet. Vous êtes toutefois autorisé à imprimer et/ou télécharger des informations du site Internet pour votre propre usage ou pour un usage interne.