Dysaphis plantaginea

Puceron cendré du pommier

Généralités

Le puceron cendré du pommier, Dysaphis plantaginea, est un dangereux ravageur du pommier. Il est largement répandu en Europe et peut également apparaître en Afrique, en Amérique du Nord et du Sud et en Asie et peut provoquer de sérieux dégâts sur les pousses et les fruits.

Cycle de développement et caractères morphologiques du puceron cendré du pommier

Les pucerons ont un cycle de développement assez complexe et présentent des cas de polymorphisme au stade adulte. Cela signifie qu’ils peuvent présenter des ailes. Leur couleur varie aussi très fortement. Ils muent quatre fois avant d'atteindre l'âge adulte. Lors de chaque mue, ils laissent une cuticule de couleur blanche, appelée mue ou exuvie, révélant ainsi leur présence dans la culture.

Les femelles adultes vivipares (aptères) du puceron cendré du pommier mesurent 2,1 à 2,6 mm de long, elles sont rose à gris bleuté foncé, et recouvertes d'une poudre cireuse blanche. Les siphunculi sont noirs et effilés, la cauda est foncée, courte et triangulaire.

Le Dysaphis plantaginea pond ses œufs en automne dans les fissures de l’écorce, sur les éperons et les branches plus petites et à la base des bourgeons des pommiers. Les œufs éclosent au printemps. Les pucerons commencent par attaquer les bourgeons, les feuilles des éperons et les rosettes. Par la suite, l'infestation se répand aux jeunes pousses. Au printemps et en été, la reproduction s’effectue par parthénogenèse (sans fécondation), grâce à des femelles vivipares non fécondées qui continuent à produire de nouvelles générations de femelles (virginipares). À la fin mai ou en juin (dans l’hémisphère nord), de nombreuses et importantes colonies peuvent être présentes sur les arbres. Les formes ailées de pucerons sont produites en juin ou juillet. Elles se déplacent sur les plantains (Plantago spp.), leur hôte pour l’été. Cependant, la reproduction sur pommier continue jusqu’en août. Au début de l’automne, l'adulte ailé du puceron cendré du pommier retourne sur le pommier pour pondre.

Dégâts et symptômes

Les feuilles de pommier infestées sont sérieusement enroulées vers le bas et défigurées. Parfois, elles deviennent jaunâtres ou marron. Les pousses attaquées subissent un retard de croissance et sont tordues. Une attaque massive peut entraîner une chute prématurée des feuilles et la mort des pousses.

Les fruits des arbres infestés sont petits et déformés et mûrissent prématurément. Lorsque les pucerons se nourrissent directement sur les fruits, cela provoque des taches rougeâtres sur la peau.

Comment vous débarrasser du puceron cendré du pommier ?

Koppert propose diverses solutions de protection biologique contre le puceron cendré du pommier.

Entrer en contact avec un expert

Koppert Biological Systems

Thanks for your request!

Something went wrong, please try again

Vous désirez en apprendre davantage à propos de notre entreprise et nos produits ? Entrez en contact avec un expert.
Nos produits et solutions sont destinés aux professionnels de l’agriculture, de l’horticulture et des Espaces Verts..

Abonnez-vous à notre Biojournal

Les dernières nouvelles et informations sur vos cultures vous parviendront directement dans votre messagerie électronique

Défilement vers le haut