Ascochyta pisi

Ascochytose du pois, anthracnose du pois

Généralités

Ascochyta pisi est un phytopathogène fongique responsable de l’ascochytose du pois et de l’anthracnose du pois, provoquant des lésions sur les tiges, les feuilles et les gousses.

Cycle de développement et caractéristiques de l’ascochytose du pois et de l’anthracnose du pois

Ascochyta pisi a du mal à survivre dans le sol ou sur les résidus de culture, en raison de sa faible activité saprophyte et de la rareté des chlamydospores. L’infection primaire est purement transmise par les semences. Les conidies et autres structures fongiques sont transmises sur la face externe de la semence, provoquant l'infection primaire.

Les conidies germent et infectent par l’intermédiaire des stomates ou directement par la cuticule. Des pycnidies se forment sur les lésions, produisant des masses rouge-orangé de conidies à deux cellules. L’infection secondaire s’effectue par dispersion de ces conidies. Il n’y a pas de stade sexuel connu. Les champignons du genre Ascochyta se développent mieux à des températures inférieures à 20 °C. L’eau est nécessaire à la dispersion des spores.

Comment prévenir l’ascochytose du pois et l’anthracnose du pois