Cydia pomonella

Carpocapse des pommes et des poires

Généralités

Le carpocapse des pommes et des poires (Cydia pomonella) est un ravageur bien connu des pommiers. Il est répandu partout dans le monde et s'attaque parfois également aux poiriers, cognassiers, pêchers et à d’autres arbres fruitiers. Il est très fréquent en Europe.

Cycle de développement et caractères morphologiques du carpocapse des pommes et des poires

Les adultes mesurent de 15 à 22 mm d’envergure, les ailes antérieures sont marron noirâtre, égrainées de gris cendre et d’un large ocelle noir et bronze métallique sur la partie postérieure. Leurs ailes postérieures sont marron

Les œufs mesurent environ 1,3 x 1,0 mm, ils ont un aspect blanchâtre opalescent juste après la ponte. Par la suite, l’embryon en développement est visible sous la forme d’un anneau rouge. Les larves mesurent jusqu’à 20 mm de long, elles sont d’abord blanchâtre, puis blanc rosâtre pâle par la suite avec une tête marron et une plaque anale pâle. La nymphe mesure 8 à 10 mm de long, elle est brun jaunâtre à marron foncé avec plusieurs poils à crochets à l’extrémité.

En Europe, la première génération d’adultes apparaît à partir de la mi-mai. Les œufs sont pondus individuellement sur les feuilles ou sur les fruits immatures et éclosent au bout de 10 à 14 jours. Les larves de premier stade creusent dans les fruits immatures, souvent jusqu’au calice. Les fruits plus gros sont généralement perforés par le côté ou à proximité de la tige. Les larves passent par cinq stades en 4 semaines environ. Les larves arrivées à maturité quittent les fruits et filent leur cocon sous un morceau d’écorce, dans les fissures du tronc ou dans les tiges ou autres.

En fonction du climat, on observe une ou deux générations par an, voire plus. Les chenilles arrivées à maturité de la dernière génération hivernent et se nymphosent au printemps. On peut trouver les larves toujours présentes dans les pommes au moment de la récolte dans les fissures des cagettes de pommes ou à d’autres endroits de l'entrepôt.

Dégâts et symptômes

Après avoir envahi le fruit, les larves forment d’abord une petite cavité juste en dessous de la peau. La perforation d’entrée est détectable et généralement bouchée par de la sciure et des excréments secs. La larve creuse ensuite vers le cœur et mange une grande partie de la pulpe, laissant derrière elle des excréments bruns. Le point d’entrée est alors fortement élargi puisque la chair à l’arrière a été grignotée. Les fruits infestés mûrissent généralement prématurément et tombent.

Comment vous débarrasser du carpocapse des pommes et des poires ?

Koppert propose diverses solutions de protection biologique contre le carpocapse des pommes et des poires.

Entrer en contact avec un expert

Koppert Biological Systems

Thanks for your request!

Something went wrong, please try again

Vous désirez en apprendre davantage à propos de notre entreprise et nos produits ? Entrez en contact avec un expert.
Nos produits et solutions sont destinés aux professionnels de l’agriculture, de l’horticulture et des Espaces Verts..

Abonnez-vous à notre Biojournal

Les dernières nouvelles et informations sur vos cultures vous parviendront directement dans votre messagerie électronique

Défilement vers le haut